parution 22 janvier 2010  éditeur Les Editions Fei  Public ado / adulte  Thème Historique, Policier Seinen

Juge Bao T1

Juge Bao & le phoenix de jade

Chine - XIème siècle. Un juge mandaté par l'Empereur dispose des pleins pouvoirs et sillonne le pays pour lutter contre la corruption des fonctionnaires. Adaptation graphique d'un personnage légendaire chinois dans ce polar médiéval très réaliste.


 Juge Bao T1 : Juge Bao & le phoenix de jade (0), manga chez Les Editions Fei de Marty, Nie
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les Editions Fei édition 2010

L'histoire :

Dans la Chine du XIème siècle, sous la dynastie des Song du Nord, l’Empire est devenu puissant, stable et riche, et la corruption des fonctionnaires et autres hommes de pouvoir est donc désormais le plus grand mal du pays. Pour lutter contre cela, l’Empereur a donné les pleins pouvoirs à l’incorruptible juge Bao pour faire respecter la justice en sillonnant les provinces pour enquêter et condamner sans distinction de classe sociale ceux qui bafouent la loi. Accompagné par son garde du corps, Zhan Zhao, son assistant et médecin légiste Gongsun Ce, son page Bao Xing, et une petite troupe de soldats, le juge Bao chemine vers la capitale de la province où il se trouve lorsqu’il est arrêté par un paysan. Celui-ci le mène à une vieille femme mourante qui lui demande de bien vouloir faire sortir son fils de prison, injustement châtié par le juge Gu pour un crime qu’il n’a pas commis. D’ailleurs, cela fait trois ans que ce dernier accepte de ne pas exécuter le malheureux en échange d’une contrepartie financière... Ensuite, ce sont tous les autres gens du coin qui viennent dénoncer au juge Bao des injustices commises par le juge Gu, à croire qu’il n’y aurait que des innocents dans les geôles de la ville ! Pour mener une enquête approfondie, Bao décide alors de se faire passer pour un vagabond, se faire arrêter et jeter en prison afin de recueillir des informations de manière impartiale...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Juge Bao et le phoenix de jade est à la fois le premier volume édité aux éditions Fei et le premier d’une série qui reprend les aventures de ce personnage historique, enquêteur et juge incorruptible de la Chine ancienne (XIème siècle), héros de la tradition orale et de nombreux romans. Ici, le scénariste français Patrick Marty travaille aux côté du dessinateur chinois Chongrui Nie que l’on connaît déjà pour Le fils du marchand et La belle du temple hanté, deux ouvrages parus chez Xiao Pan. Si le scénariste s’inspire des histoires les plus connues, il invente tout de même la majeure partie du récit et, si vous faites partie des rares occidentaux à déjà connaître les aventures du juge Bao, vous aurez donc le plaisir de découvrir de l’inédit. Tout en faisant de la corruption des fonctionnaires de l’époque une trame de fond, l’auteur ajoute également des faits plus personnels (histoires d’amour, meurtres...) qui viennent se mêler à l’histoire pour la rendre à la fois plus complexe et plus humaine, le juge Bao s’occupant ainsi des affaires de l’Etat et du peuple sur un même pied d’égalité. Le seul reproche que l’on pourrait faire est peut-être la multiplication des personnages, couplée à une intrigue à plusieurs niveaux, qui perdent parfois le lecteur en chemin, obligeant à revenir en arrière pour se remémorer de quel protagoniste on parle ou ce qu’il a fait précédemment. D’un point de vue graphique, on est tout d’abord étonné par le format atypique, à l’italienne (plus large que haut, donc), qui est aussi le format BD des classiques chinois dans leur pays d’origine. Ensuite, c’est le style photo-réaliste du dessinateur, mis en images par un encrage à l’aspect proche de la gravure (aspect renforcé par cette façon originale de rayer les noirs, probablement en les grattant ou bien à l’aide d’encre blanche), qui nous saisit. Ces dessins siéent parfaitement au genre du récit historique et les poses exagérées des personnages ne sont pas sans rappeler le théâtre ou les romans-photos. Mais c’est aussi là que le bât blesse : les visages comme les poses ont un air figé qui tient plus de la fresque antique que de la bande dessinée, ce qui est également gênant lors des quelques scènes d’actions au rendu pas vraiment dynamique. Mais il se pourrait bien que ces poses et ces gestuelles excessives soient justement voulues ainsi pour ancrer encore plus le récit dans un historisme classique, d’autant que l’absence d’onomatopée renforce encore cette impression... Pour le reste, on notera plusieurs points positifs : 148 planches très travaillées et une édition de qualité pour seulement 7,5 euros, ainsi qu’un avant-propos de l’éditeur qui présente le personnage du Juge Bao dans la tradition chinoise et le replace dans son contexte historique, évitant ainsi aux auteurs de devoir expliquer tout cela en images avant de commencer l’aventure à proprement parler. Si la fin du présent volume clôt l’enquête, elle présente également les prémices d’un nouveau mystère qui sera résolu dans le prochain tome, Juge Bao et le roi des enfants, qui sortira courant avril 2010. A suivre donc.

voir la fiche officielle ISBN 9782359660005