parution 01 juin 2007  éditeur Kana  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Policier Seinen

Death Note T4

Light va tout faire pour découvrir et rencontrer l'autre Kira, mais sa connaissance va compliquer encore plus sa couverture. Manipulations en série et anticipations sont le coeur de cette série indispensable.


 Death Note T4, manga chez Kana de Ohba, Obata
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©© 2004 by Obata Takeshi, Ohba Tsugumi / SHUEISHA Inc. édition 2007

L'histoire de la série :

Light Yagami, ramasse un jour un carnet sur le sol de la cour de son lycée. Il s’avère qu’il s’agit du Death Note, le carnet de la mort, appartenant à Ryûk, un Dieu de la Mort, qui l’a laissé tomber volontairement dans le monde des humains afin de se divertir. Notre lycéen a beau être un excellent élève, il décide de tester le carnet en y inscrivant un nom, et voit alors la personne mourir. Dès lors, celui-ci souhaite mettre en place sa société idéale où les criminels seraient châtiés par la décision d’un seul être, lui-même. Mais après plusieurs dizaines de tueurs, violeurs et autres criminels décédés, certains au sein même de leur cellule, les autorités policières du monde entier interviennent et essaient de débusquer celui que les médias appellent Kira. Sans résultat, elles décident de faire appel à L, un mystérieux enquêteur dont aucun coupable n’a jamais réussi à se cacher. Commence alors un chassé croisé entre L et Kira alias Light.

L'histoire :

Un deuxième Kira existe désormais, et met à mal les plans de Light pour se couvrir des recherches que L fait sur lui. La dernière intervention de ce nouveau possesseur de Death Note a été particulièrement sanglante, tuant plusieurs policiers. Elle est pourtant l’œuvre d’une jeune femme nommée Misa Amane. L décide de faire venir Light dans son groupe de recherche afin de débusquer ce nouveau Kira, sans pour autant lever les soupçons qu’il a sur lui. A la vue de la vidéo envoyée par Misa, notre étudiant est désappointé, et, quand L lui demande ce qu’il en pense, Light lui dit alors qu’un second Kira doit exister. Il le justifie par le fait que la façon d’agir du premier est à l’opposé de ce second Kira. L demande alors à Light de jouer le vrai Kira, ce qu’il est en réalité, afin de débusquer le second. Suite à plusieurs messages échangés par le biais de la télévision, Misa demande à rencontrer l’autre possesseur du Death Note. Mais dans son dernier message, une chose est dite qui n’aurait pas dû l’être : Misa parle des Dieux de la Mort, rendant L paniqué à l’écoute de ses mots.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La série Death Note continue sur la lancée avec un tome de grande qualité, comme les précédents, pourvu d’un scénario et d’un dessin excellents. Dans ce volume 4, la rencontre entre les deux possesseurs de Death Note est salvatrice, et montre Light sous ses meilleurs jours de manipulateurs. Son anticipation est ingénieuse et ses décisions rapides et adaptées intensifient un peu plus à chaque fois la lecture. Il est, une fois commencé, bien difficile de lever nos yeux de ce manga au pouvoir attractif développé. Les rebondissements tellement nombreux et les dialogues parfaitement ciselés montrent le travail de qualité du scénariste Tsugumi Ohba. Il est vrai que l’ambiance graphique donne également une touche plus sombre au récit. Les Dieux de la Mort ont un design morbide (logique) et en même temps ne sont pas clichés. L’univers gothique qu’ils représentent est une nouvelle fois mis en avant à travers des personnages comme Misa, véritable goth lolita ! Les décors sont assez classiques et donnent un cachet propret à l’ensemble. Les cadrages sont très cinématographiques et mettent en valeur le trait du dessinateur. Ce tome 4 s’achève sur un nouvel événement ingénieux qui nous fait dire que la série ne peine jamais à se renouveler grâce à l’ingéniosité de ses auteurs. Vite la suite…

voir la fiche officielle ISBN 9782505001065