parution 01 août 2007  éditeur Kana  collection Dark Kana
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Policier Seinen

Death Note T5

Light renonce à son Death Note et oublie qu'il est lui-même Kira. Maintenant persuadé d'être innocent, il compte bien tout faire pour retrouver le mystérieux tueur. Un tome surprenant mais qui sert surtout de transition.


 Death Note T5, manga chez Kana de Ohba, Obata
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©© 2004 by Obata Takeshi, Ohba Tsugumi / SHUEISHA Inc. édition 2007

L'histoire de la série :

Light Yagami, ramasse un jour un carnet sur le sol de la cour de son lycée. Il s’avère qu’il s’agit du Death Note, le carnet de la mort, appartenant à Ryûk, un Dieu de la Mort, qui l’a laissé tomber volontairement dans le monde des humains afin de se divertir. Notre lycéen a beau être un excellent élève, il décide de tester le carnet en y inscrivant un nom, et voit alors la personne mourir. Dès lors, celui-ci souhaite mettre en place sa société idéale où les criminels seraient châtiés par la décision d’un seul être, lui-même. Mais après plusieurs dizaines de tueurs, violeurs et autres criminels décédés, certains au sein même de leur cellule, les autorités policières du monde entier interviennent et essaient de débusquer celui que les médias appellent Kira. Sans résultat, elles décident de faire appel à L, un mystérieux enquêteur dont aucun coupable n’a jamais réussi à se cacher. Commence alors un chassé croisé entre L et Kira alias Light.

L'histoire :

Light s’est fait emprisonner de lui-même afin de prouver qu’il n’est pas Kira. Son père, le commissaire, demande alors à L de le mettre lui aussi en cellule pendant toute la durée de rétention de son fils car il craint de ne pas être objectif durant l’enquête. L accepte et c’est ainsi que Light, son père et Misa se retrouvent tous les 3 enfermés séparément sous l’œil des caméras. Misa, qui a précédemment renoncé à son Death Note, croit toujours être la proie d’un pervers qui l’aurait enlevée. Quant à Light, selon son plan, il renonce lui aussi à son Death Note au bout du 7ème jour et fait ainsi disparaître Ryûk en même temps que ses propres souvenirs. Il est maintenant réellement persuadé de ne pas être le tueur et demande à L de bien vouloir le délivrer. Mais L refuse et décide d’attendre de voir l’évolution des meurtres. Après 15 jours de détention, les meurtres qui s’étaient arrêtés depuis l’enfermement de Light reprennent, mais L décide d’attendre encore sans prévenir Light qu’ils ont repris. Le 50ème jour, le père de Light vient le délivrer, ainsi que Misa. Il les emmène en voiture et leur annonce alors qu’ils ont été reconnus coupables de meurtres et qu’il les emmène à l’échafaud…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dès les premières pages, ce volume amorce un virage surprenant pour la série. En effet, selon un plan qui reste encore assez obscur pour les lecteurs, Light renonce de lui-même au Death Note et se retrouve sans aucun souvenir de ses crimes. Il réintègre ensuite la cellule de recherche et son intelligence est maintenant à 100% dédiée à retrouver le mystérieux Kira qu’il a lui-même cessé d’être. Mais entre-temps, le second Death Note est tombé dans les mains d’un groupe de personnes influentes et l’enquête prend une toute nouvelle tournure. Le jeu du chat et de la souris entre Light et L est donc provisoirement mis de côté et les événements prennent une dimension beaucoup plus grande. La contrepartie est que le côté surnaturel est mis de côté, avec des Dieux de la Mort brillants par leur absence, ce qui fait perdre un peu du charme de la série. Graphiquement parlant, la qualité est, comme toujours, au rendez-vous, avec une mise en scène et des dessins excellents ainsi que des cadrages cinématographiques. On regrette seulement que l’auteur ne prenne parfois pas le temps de meubler un peu plus les décors et les arrières plans, donnant ainsi une ambiance un peu vide, proprette, voire « géométrique » à l’ensemble. Un tome sympathique mais qui nous donne surtout envie de lire le suivant afin de replonger au plus vite dans une ambiance plus propice.

voir la fiche officielle ISBN 9782505001614