parution 01 juillet 2008  éditeur Kana  collection Dark Kana
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Policier Seinen

Death Note T11

Near décide de rentrer au Japon et va de plus en plus provoquer Light. Un tome de transition plein de promesses.


 Death Note T11, manga chez Kana de Ohba, Obata
  • Notre note Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©© 2004 by Obata Takeshi, Ohba Tsugumi / SHUEISHA Inc. édition 2008

L'histoire de la série :

Light Yagami, ramasse un jour un carnet sur le sol de la cour de son lycée. Il s’avère qu’il s’agit du Death Note, le carnet de la mort, appartenant à Ryûk, un Dieu de la Mort, qui l’a laissé tomber volontairement dans le monde des humains afin de se divertir. Notre lycéen a beau être un excellent élève, il décide de tester le carnet en y inscrivant un nom, et voit alors la personne mourir. Dès lors, celui-ci souhaite mettre en place sa société idéale où les criminels seraient châtiés par la décision d’un seul être, lui-même. Mais après plusieurs dizaines de tueurs, violeurs et autres criminels décédés, certains au sein même de leur cellule, les autorités policières du monde entier interviennent et essaient de débusquer celui que les médias appellent Kira. Sans résultat, elles décident de faire appel à L, un mystérieux enquêteur dont aucun coupable n’a jamais réussi à se cacher. Commence alors un chassé croisé entre L et Kira alias Light.

L'histoire :

Near contacte le commandant Rester pour lui demander de revenir à New-York. En effet, le génie souhaite retourner au Japon mais, ne connaissant pas les démarches administratives, ce dernier a besoin de partir en compagnie de Rester. Au Japon, le retour sur scène de Misa est annoncé dans les journaux : elle va participer à une émission de variétés le 31 décembre sur NHN, la même chaîne que celle de Takada. En fait, il s’agit d’un stratagème de Light qui compte utiliser l’oeil de Misa au cas où un agent de Near s’approcherait de la journaliste. Une fois de retour au Japon, Near contacte immédiatement Light : il lui annonce qu’il est rentré pour capturer Kira et qu’il va mener des recherches sur Takada. Light lui avoue alors qu’il est déjà en contact avec la journaliste, bien que cette information puisse permettre à Near d’avoir la preuve que c’est lui qui se fait passer pour L. Near demande alors à Light de transmettre un message à Takada pour Kira: les membres du S.P.K. ont quitté New-York et sont au Japon pour le capturer…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le tome précédent avait su relancer l’action tandis que seul le dernier chapitre de ce volume a de l’intérêt. En effet, tout au long des pages, on assiste aux habituelles réflexions télépathiques où Near et Light devinent sans cesse les plans de l’autre. Cela devient ennuyeux mais, heureusement, le dernier dialogue entre les deux jeunes gens et la réapparition de Mello promettent un dernier volume riche en rebondissements. Par ailleurs, les personnages secondaires sont inutiles (même Near le dit), surtout Misa qui s’avère encore plus insupportable qu’à l’accoutumée. A propos des graphismes, la qualité est toujours la même et ne déçoit pas, même si le découpage manque encore d’originalité et de dynamisme. Les cases sont bien fournies, les décors nombreux et détaillés, et le tramage maîtrisé. Les personnages sont toujours très expressifs et leurs grimaces sont parfois très inquiétantes. Cet avant-dernier tome manque donc de rythme mais nous promet néanmoins une conclusion intense pour la série.

voir la fiche officielle ISBN 9782505003694